100% Athlé

22 janvier 2013 - 18:30

Saut de puce dans le temps puisque nous restons en 1965 avec Michel Jazy. Quoique pour les puces, le rapport taille distance de saut est plutôt hyper impressionnant !

C'EST ARRIVE EN ... JUIN 1965

La saison 1964 s’était terminée par une énorme désillusion pour Michel Jazy. Embourbé dans les derniers mètres de la cendrée de Tokyo, il a vu trois adversaires le passer pour l’arrivée du 5000 m des JO et a donc pris la quatrième place.

1965 ne peut lui apporter de revanche sous forme de médaille, ce sera donc l’année de tous les records. Et son mois de juin va être euphorique avec quatre records du monde et six d’Europe !

Il débute par le record d’Europe du mile le 2 juin à Saint-Maur et par celui du 5000 m le 6 juin à Lorient. Le 9 juin à Rennes, c’est le record du Monde du mile qui tombe en 3’53’’6 puis le 11 juin à Charléty, c’est à nouveau le record d’Europe du 5000 m assorti au passage de celui du 3 miles !

mjJazy marque une petite pause et reprend son rythme infernal en fin de mois, avec les records du monde du 3000 m en 7’49’’0 et du 2 miles à Melun le 23 juin. Le 25 juin à Saint-Maur avec Gérard Vervoort, Claude Nicolas et Jean Wadoux, il fait partie du relais 4 x 1500 qui reprend aux Allemands le record du Monde. L’apothéose a lieu à Helsinki le 30 juin où il domine Ron Clarke et Kipchoge Keino et améliore encore le record d’Europe du 5000 m en 13’27’’6 et celui du 3 miles.

Il peut maintenant penser à Budapest 66 ! 

Crédit photo : Presse-Sport; source : Luc Vollard

Commentaires